background

À propos de l’association Webcup


Introduction

L’association Webcup est une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901. Elle inscrit son projet dans une dimension d’intérêt général, en s’ouvrant à tous les publics, en préservant à ses activités un caractère non lucratif, laïque et apolitique.

L’Association Webcup a pris ces dernières années diverses initiatives afin de susciter une prise de conscience du rôle décisif que les TIC, l’innovation et l’entreprenariat, peuvent jouer dans le développement numérique et économique de La Réunion et plus globalement de l’Indianocéanie.

Aujourd’hui, rares sont les métiers qui n’ont pas d’une façon ou d’une autre recours à un produit numérique … rares sont les personnes qui ne possèdent pas d’outils technologiques à titre individuel. Ainsi, un réel fossé se creuse entre les personnes qui disposent des clés de compréhension du fonctionnement d’internet, des pages Web, des logiciels et ceux qui consomment ces outils sans comprendre les enjeux de leur utilisation. On peut parler d’analphabétisme numérique ! Le défi de l’alphabétisation numérique (digital literacy) reste donc entièrement à relever, alors qu’il est certain que le code sera le langage du XXIe siècle.

Des missions ambitieuses

  • Les multiples missions de l’associations sont ambitieuses : transmettre le savoir technologique et accompagner les jeunes pour les préparer à un métier d’avenir.
  • Lutter contre l’exclusion numérique et promouvoir la coopération internationale pour faciliter l’accès de tout un chacun aux TIC et à leurs bienfaits.
  • Rompre l’isolement des séniors et renforcer le lien social par l’utilisation des nouvelles technologies.

Lutter contre Illectronisme

Le numérique dope formidablement nos quotidiens mais ne profite pas à tous. Une importante partie de la population rencontre des difficultés d’accès et d’usage, alors même qu’elle pourrait faire de cette technologie un levier de son insertion. Animée par cette conviction l’association Webcup a à cœur de lutter contre Illectronisme (néologisme désignant le fait de ne pas maîtriser les outils numériques).

Être acteur de l’Économie Sociale et Solidaire

Nos années d’expérience terrain l’ont démontré : le numérique est un véritable levier d’insertion et d’intégration socio-économique. Ainsi l’accès au numérique permet de mettre les personnes en « capacité » d’entrer dans un parcours d’insertion. Ce nouvel axe fort de l’association, vise à promouvoir l’emploi des publics en difficulté d’insertion sociale et professionnelle et contribuer à la transition numérique au profit de tous les publics.

L’association Webcup est agréée Structure d’Insertion par l’Activité Economique (SIAE) par l’état afin de permettre à tout type de personne éloignée de l’emploi de se réinsérer dans un parcours professionnel adapté et 100% numérique.
Ainsi, depuis 2019 elle développe des Ateliers Chantiers d’Insertion (ACI) numérique : Elle recrute 8 animateurs en insertion professionnelle en tant qu’animateurs numériques. Ils bénéficient pendant un an de nombreuses formations dans le numérique, et animent eux-mêmes de nombreux ateliers et stages numériques, auprès des jeunes comme des séniors.

Transmettre le savoir

Nous initions ou formons sous la forme de stages ou d’ateliers, les enfants, les jeunes, les personnes porteuses de handicap, les demandeurs d’emplois ou encore les personnes âgées aux nouvelles technologies.

Les secteurs d’activité liés au développement informatique sont ceux qui offrent le plus d’employabilité aujourd’hui, sans compter sur toutes les entreprises de demain qui auront de manière transversale des besoins inhérents à l’informatique et au développement web. Pouvoir initier les jeunes dès leur adolescence à cette connaissance du code informatique ne pourra que favoriser plus tard leur insertion dans le marché de l’emploi auprès d’entreprises florissantes. Les développeurs web peuvent également prétendre à de nombreux débouchés à l’étranger, car l’univers numérique dépasse les frontières, le code informatique étant totalement universel.

Les administrations et les organismes assimilées (CAF, Pôle Emploi, Assurance retraite, etc.) sont entrées dans une logique du « tout numérique ». Malgré la progression de la dématérialisation, l’Etat doit continuer à garantir l’accès aux services publics. L’association Webcup a cependant un rôle à jouer, en mettant en place des axes stratégiques visant à donner de l’autonomie numérique à tous les publics. Concrètement, sous formes d’ateliers, les Webcup Campus (Saint-Pierre & Saint-Denis) proposent par exemple d’accompagner les personnes ayant des difficultés à manipuler les outils informatiques, à faire leurs démarches administratives sur Internet.

Historique

En 2002, année de l’ouverture du câble SAFE, L’île de La Réunion est enfin rattachée directement à l’Internet mondial. Un progrès permettant entre autre l’explosion des abonnements ADSL à la Réunion. Entre 2005 et 2012 le taux de pénétration de l’accès à Internet passe ainsi de 10 % à 70% de la population.

C’est dans ce contexte que les entreprises réunionnaises commencent à percevoir le potentiel d’Internet. Ne sachant pas vers qui se tourner, nombres d’entre elles choisissent de délocaliser la création de leur site Web. Les compétences locales sont encore rares, pourtant elle sont déjà là mais ont peine à se faire connaître, à se structurer et à se fédérer.

Face à ce constat, Fabien Degieux, Thomas Craipeau et Alan Chakri, membres fondateur de la Webcup, décident d’agir pour dynamiser ce secteur en pleine croissance, très prometteur en terme d’emploi pour de nombreux réunionnais. Au départ une simple idée, celle de créer un concours annuel permettant un coup de projecteur sur les talents émergents dans le domaine de la programmation web. La Webcup était née, c’était, et ça l’est toujours, une compétition de création de site Internet en 24 heures chronos. Ce qui est un véritable challenge pour les initiés. Et c’est ainsi, que fin 2009, ils créent l’association Webcup, du nom donné à ce concours. Une équipe d’organisation se met en place, et la première Webcup est lancé en juin 2010. Avec 7 équipes participantes pour cette première édition.

En décembre 2010, les organisateurs de StartupWeekend France contacte l’association pour proposer d’organiser à la Réunion, le StartupWeekend. Ce deuxième événement phare de l’association s’est tenu fin 2011. Avec le soutien de la Technopole de La Réunion. 1èr Startupweekend au monde à 1€, 70 participants, c’est un succès !

En novembre 2012 : La Webcup est intégré dans le plan d’actions de coopération régionale du secteur des TIC lors du FEIOI 2012. Ainsi le 18 et 19 mai 2013, l’association organise la 1ère Webcup internationale (avec Madagascar, Maurice, Mayotte, La Réunion).

  • 18 et 19 mai 2013 : 1ère Webcup internationale (Madagascar, Maurice, Mayotte, La Réunion).
  • 18 et 19 mai 2013 : 1ère Webcup internationale (Madagascar, Maurice, Mayotte, La Réunion).
  • 30 novembre et dimanche 1er décembre 2013 : 1ère Finale Internationale à l’île de La Réunion : La Réunion vainqueur.
  • 7 juin et 8 juin 2014 : 2ème Webcup internationale (Comores, Madagascar, Maurice, Mayotte, La Réunion, Les Seychelles).
  • 11 & 12 octobre 2014 : Finale Internationale à l’île Maurice au cœur de la Cybercité.
  • 23 & 24 mai 2015 : 3ème Webcup internationale (Comores, Madagascar, Maurice, Mayotte, La Réunion, Les Seychelles).

En 2016, l’association s’ouvre aux adhérents, les statuts sont modifiés et un bureau et un conseil d’administrations sont créer. C’est aussi cette année là que l’association lance les premiers ateliers code élite à destination des enfants. Cette même année est lancé la 1ère Webcup Junior en partenariat avec l’académie de La Réunion.

En 2017, l’association se professionnalise avec l’embauche d’une chargée de missions, suivi de l’embauche d’animateurs/formateurs. Elle ouvre ainsi son premier espace physique sur saint-Pierre, le Webcup Campus.

L’année 2018 est marquée par l’ouverture du deuxième Webcup à Saint-Denis et par un renforcement de l’équipe salariée.

En 2019 l’association est agréée par l’état comme Structure d’Insertion par l’Activité Economique (SIAE), et développe alors un concept innovant d’Atelier Chantier d’Insertion (ACI) 100% numérique. Ainsi, elle intègre dès lors 8 nouveaux salariés en insertion professionnelle qui permettent de développer les prestations d’activités numériques à l’intérieur des Webcup Campus, comme chez nos partenaires.
L’année 2020 est marquée par la crise sanitaire mondiale de la COVID-19, et les activités évènementielles de l’association subissent un arrêt quasi total. Sur les 7 évènements annuels, l’association n’a pu réaliser que le Startupweekend Economie Sociale et Solidaire (ESS) avec un format innovant 100% en ligne. Elle développe cependant une nouvelle manifestation en collaboration avec les Iles Vanille : le premier concours SEO (référencement web) de l’Océan Indien.
2021 à peine débutée, l’association développe de nouveaux projets, et procède à de nouvelles embauches : Un office manager pour venir en support administratif et une chargée de projet évènementielle afin de développer la branche évènement de l’association. Côté projets, ce sont deux nouveaux Webcup Campus qui vont ouvrir leurs portes. Tout d’abord à Petite Ile le 8 mars, et à Saint-Paul vers le mois de juin.
background

Retrouvez-nous sur Instagram

Suivez l'association Webcup